L’informel pour informer

3 octobre 2014 par  
Classé dans français, Publications

Publication de l’ouvrage collectif L’informel pour informer. Les journalistes et leurs sources, sous la direction de Jean-Baptiste Legavre. Editions Pepper / L’Harmattan, collection Communication, politique et société, ISBN : 978-2-343-04115-5 • 27 € • 260 pages

Les journalistes aiment rappeler que leur métier se construit dans la distance. Distance avec les pouvoirs, distance avec les « sources » – celles qui donnent des informations aux gens de presse. Mais comment obtenir des informations qui ne seraient pas le reflet des seuls discours des institutions et de leurs stratégies de communication ? Par un apparent paradoxe, les journalistes n’ont d’autre choix que de quitter, au moins un temps, les habits commodes (et utiles) des défenseurs-de-la-démocratie pour se rapprocher de leurs sources. Tout le paradoxe est là : être « au contact » des sources n’est pas sans risque – le spectre de la « connivence » n’est jamais loin – mais permet aussi de recueillir de précieuses informations pour rendre compte. C’est bien ici que prend place ce qu’il convient d’appeler l’informel. Le mot permet d’éclairer un ensemble de pratiques qui s’opposent a priori à la dimension officielle, publique, du métier, d’indiquer et de comprendre des écarts, des tensions, des intrications. Il fait entrer qui s’y essaie dans une zone grise occupée par journalistes et informateurs, une zone faite de compromis, d’essais et d’erreurs. Mais il enrichit la compréhension de l’activité, en laissant aux moralistes le rôle (commode) de dénoncer, loin de la bataille.

Préface
Jean-Baptiste Legavre
« L’informel » : s’appuyer sur une notion fuyante

Première partie. Transformations
Nicolas Kaciaf
Des dissidences aux confidences. Ce que couvrir un parti veut dire
Carole Bachelot
Du brouillage sur la ligne : de l’informel dans les relations entre les dirigeants du Parti socialiste et les médias
Jean-Baptiste Legavre
Off the record. Nouvelles approches
Philippe Riutort
L’informel superflu ? Les journalistes de 20 minutes et leurs sources

Deuxième partie. Transmissions
Rémy Rieffel
Entre omission et dévoilement. L’informel dans les manuels et ouvrages de journalistes
Samuel Bouron
La noblesse de l’informel. L’apprentissage de l’éthique dans les écoles de journalisme. Le cas de l’ESJ Lille
Éric Lagneau
Entre traçabilité et confidentialité. L’identification des sources à l’AFP : un jeu d’ombre et de lumière

Troisième partie. Écarts
Jamil Dakhlia
Crédible dans l’informel ? Le cas de la presse people française
Ivan Chupin et Pierre Mayance
Derrière le formel, la communauté. Le cas de la presse professionnelle agricole
Nicolas Hubé
De source proche d’une source proche… La codification de la confiance dans la politique allemande
Olivier Baisnée et Oliver Hahn
Quand dire c’est taire. Propos officieux et usages de l’informel à Bruxelles