Parution du livre « Accès réservé. Le pouvoir au sein des quotidiens régionaux : une histoire de mâles »

17 avril 2017 par  
Filed under français, Publications

Marie-Christine Lipani signe un ouvrage sur la question du genre dans les salles de rédactions régionales en France dans la collection « Repenser les médias », chez L’Harmattan.

Read more

Séminaires Genre, Médias et Communication (Paris)

17 février 2017 par  
Filed under Annonces, français, Séminaires, colloques

Le séminaire Genre, Médias et Communication, organisé par les équipes EPIN du laboratoire COSTECH (UTC) et MCPN du laboratoire CIM (Sorbonne Nouvelle) vous invite à ses prochaines séances.  Read more

Parution : Face au portrait

8 décembre 2012 par  
Filed under français, Publications

Face au portrait. De Sainte-Beuve à Facebook

Adeline Wrona

Des portraits de Sainte-Beuve aux photographies d’une jeune iranienne circulant sur Facebook, cet ouvrage interroge le lien qui existe entre les supports médiatiques et les formes du portrait. Il propose une réflexion à la fois esthétique et historique sur le rôle joué par les médias dans la mise en images des individus.

Pourquoi le portrait devient-il un genre journalistique ?

Comment le journal, se faisant musée des contemporains, reprend-il à son profit les techniques des portraitistes, écrivains, peintres ou photographes ? Quel est le rôle du portrait en société ? Quand Nadar, d’abord journaliste, passe du dessin à la photographie pour mener à bien son projet de « Panthéon » satirique, quand Zola propose au Petit Journal cinq portraits de contemporains qui font grise mine, quand Libération installe en dernière page de chaque numéro quotidien l’effigie d’une personnalité du jour, le même geste se répète : il s’agit tout autant de donner corps à une figure singulière, que d’incarner les normes qui fondent une société dans sa représentation.

Au terme de ce parcours, le cas des portraits numériques pose de nouvelles questions : parce que le texte et le support vivent désormais une vie autonome, les modes d’archivage et de collection du portrait semblent changer de nature. Les visages d’individus continuent à occuper la représentation médiatique, comme en atteste ce « livre de visages » que promet le réseau Facebook, mais les modes de diffusion sont bien différents.

 

AUTEUR :

Adeline Wrona est professeur des universités à l’université Paris Sorbonne (Celsa, Paris 4), où elle est co-responsable de la formation en journalisme. Ancienne élève de l’ENS, agrégée de Lettres modernes, elle est spécialiste des relations entre littérature et journalisme du XIXe au XXIe siècles. Auteur de Zola journaliste (Flammarion, 2011) et de nombreux articles concernant les écrivains journalistes, le portrait de presse et les médias numériques, elle s’intéresse notamment aux métamorphoses des genres journalistiques, analysés sous un angle à la fois poétique et communicationnel.

441 pages
Editeur : Editions Hermann (23 octobre 2012)
Collection : Cultures numériques
ISBN-10: 270568414X
ISBN-13: 978-2705684143

Colloque: journalisme narratif (Belgique)

17 janvier 2012 par  
Filed under Séminaires, colloques

Les 9 et 10 février prochains se tiendra, à Louvain (Belgique) un colloque intitulé Récit médiatique et journalisme narratif.

Il y a vingt ans que l’Observatoire du Récit Médiatique a été créé, et a inventé la notion de récit médiatique. Cette notion était alors envisagée dans une perspective de constitution identitaire collective. Deux décennies de recherches ont permis de préciser les analyses axées sur les mécanismes de production, de réception et d’appropriation des récits d’information. Des processus comme ceux à l’œuvre dans la construction du personnage, des virtualités narratives des supports médiatiques, de la médiagénie ou encore des interactions entre des diégèses spécifiques et des genres journalistiques ont été mis au jour. Les approches ethnologiques de publics spécifiques ont également permis de mieux comprendre la réappropriation du récit par ses récepteurs.

Ces apports permettent aujourd’hui d’aborder avec un nombre de connaissances établies des réalités informationnelles aussi mouvantes qu’incertaines. Vingt ans après l’invention de cette notion de récit médiatique, il est opportun de revenir sur les nouveaux développements, entre autres dans le champ de la production et de la consommation de ces récits. Il apparaît nécessaire de développer des modèles à même de rendre compte des dispositifs de fonctionnements narratologiques. Le journalisme narratif peut être une porte d’entrée pour une réflexion qui entremêle des préoccupations scientifiques et des enjeux socio-économiques contemporains. A cette occasion, académiques, chercheurs européens et extra-européens et professionnels partageront leurs expériences afin de faire un bilan de ces 20 années de recherche en narratologie, mais surtout de dégager des voies futures par rapport à un objet qui évolue rapidement.

Pour consulter le programme dans sa dernière version.

Colloque: Journalisme et culture

28 septembre 2011 par  
Filed under Annonces, Appels à com' et à publi', français

Ce colloque international, Journalisme et culture. Entre journalisme culturel et culture journalistique, quelle est la culture du journal?, organisé conjointement par le GRIPIC (Celsa-Paris Sorbonne), et ELICO (Université de Lyon), souhaiterait analyser sur le temps long le rôle de la culture dans la définition du journalisme – et réciproquement, le rôle de la pratique journalistique dans la définition de la culture. Une journée d’études se tiendra en parallèle à Lyon, plus spécifiquement consacrée au rôle du numérique dans l’évolution du journalisme culturel.

Les différentes perspectives proposées par cet événement éclaireront le paradoxe suivant : à mesure que la presse se professionnalise, devenant un élément constitutif des industries culturelles, la place de la culture dans le journal tend à se marginaliser. L’apparition, au milieu du XXe siècle, de l’intitulé « culture » pour des rubriques périodiques est ainsi le signe imparable d’une dissociation entre les pratiques d’information et l’exercice du jugement de goût.

Le colloque se tiendra les 24 et 25 mai 2012 à Paris. Une journée d’étude suivra à Lyon le 31 mai.

Les propositions devront être adressées avant le 16 décembre 2011 (titre, mots-clés, résumé en 3000 signes maximum) ; les réponses seront adressées aux auteurs dans la semaine du 16 janvier 2012. Le colloque se tiendra les 24 et 25 mai 2012 à Paris.

Contacts:  adeline.wrona (at) celsa. paris-sorbonne.fr et william.spano (at) univ-lyon2.fr.

Pour la présentation complète, c’est par ici..

Genres journalistiques : blog et livre

16 août 2010 par  
Filed under Publications

Lia Seixas, professeur à l’université fédérale de la Bahia (UFBA, Brésil), auteur de l’ouvrage Redefinindo os gêneros jornalísticos : Proposta de novos critérios de classificação (disponible ici en pdf) annonce la relance de son blog http://www.generosjornalisticos.com/ consacré aux recherches sur les genres journalistiques, après une intense période d’activités académiques.

Elle signale la parution d’un ouvrage important coordonné par les chercheurs Jose Marques de Melo et Francisco de Assis : Gêneros Jornalísticos no Brasil. Après un état de l’art des travaux menés sur le sujet depuis les années 1970, les auteurs présentent une série d’études sur la presse féminine, le « genre utilitaire », le « journalisme de service », les genres radiophoniques, le journalisme régional.

Ecrire pour lier

28 juin 2010 par  
Filed under Annonces, français, Soutenances

Adeline Wrona présentera, le 30 juin 2010, à 14h00, son Habilitation à diriger des recherches. La soutenance aura lieu au Celsa (petit amphi), à Neuilly sur Seine, et sera suivie d’un cocktail.

Read more

Brasil: Livro trata da homossexualidade no telejornalismo

29 mai 2010 par  
Filed under langues, português, Publications

Vai ser lançado dia 1º de junho (terça-feira), em São Paulo – Brasil, o livro A TV no armário – A identidade gay nos programas e telejornais brasileiros, do professor e jornalista Irineu Ramos Ribeiro. Fruto de ampla pesquisa sobre a cobertura dada pela TV à questão da homossexualidade, a obra revela como as emissoras ainda se pautam pelo preconceito. Ao mergulhar nesse universo, o autor analisa a programação das emissoras e mostra a dificuldade e os equívocos que ocorrem quando precisam lidar com as diferenças sexuais na TV.

Na obra, o autor analisa diversos aspectos do tratamento dado aos gays na programação humorística, em telejornais e em novelas, demonstrando as diversas formas pelas quais o preconceito é estimulado. Baseando-se no pensamento de Michel Foucault e noções da teoria queer, ou teoria do estranhamento, o autor comprova que a televisão brasileira acaba transmitindo valores negativos, depreciativos e caricatos no que se refere aos gays. “Está na hora de mudar de rumo”, afirma Ribeiro, lembrando que a mídia tem um papel determinante na formação de identidade.
O autor discorre sobre o limiar dos gêneros, abordando questões como ambigüidade, identidade, sexualidade e formas de pensar. Fala sobre o desenvolvimento das identidades sexuais “proscritas” no decorrer do século XX e as relações de poder na mídia televisiva. Faz um breve histórico do movimento homossexual no mundo e de algumas de suas lutas até chegar à década de 1970, quando o gênero passa a ter uma conotação social ampla. “O conceito de gênero se refere à construção social e cultural que se organiza a partir da diferença sexual”, revela o autor.

Mais detalhes sobre o livro e o autor, clique aqui

Penser la littérature par la presse

5 février 2010 par  
Filed under français, Publications

Guillaume Pinson et Maxime Prévost ont dirigé le dernier numéro de la revue Études littéraires (40, 3) autour du thème: « Penser la littérature par la presse« .

Ce numéro d’Études littéraires se propose de réfléchir aux relations entre la presse et la littérature, de la fin du XVIIIe au XXe siècle. Si naguère la recherche distinguait soigneusement les territoires médiatiques et littéraires, le renouveau de l’histoire culturelle et de l’histoire littéraire, ainsi que la vague de fond sociocritique nous ont appris à revisiter ces frontières trop communément acceptées. Certes, nulle discipline scientifique ne peut penser et se penser sans frontières : ici le territoire de la littérature, les rapports d’un texte avec son « co-texte », l’établissement des limites d’un corpus, ou encore toute la question des effets du texte sur le social, effets qui supposent à la fois des passages et des blocages entre le texte et le monde. Pour les historiens comme pour les littéraires, il n’y a sans doute pas de pensée possible sans frontière, sans limites et sans articulation fines de ces frontières et limites.
Or, les études actuelles de la presse, qu’elles soient celles de l’histoire culturelle, de l’histoire littéraire, de la sociocritique ou de la sociologie de la littérature et de l’imprimé, sont emportées dans un grand mouvement de redéploiement. La raison essentielle en est sans doute la prise de conscience de l’immense valeur qui gît dans ce continent englouti qu’est la presse. En revisitant les hiérarchisations des corpus et les collaborations d’à peu près tous les écrivains à la presse; en explorant et en analysant les genres médiatiques qui constituent le corpus journalistique; en mettant en relation directe les poétiques médiatiques et les poétiques littéraires pour voir comment elles interagissent; en réévaluant à la hausse la qualité sémiotique accordée aux diverses représentations issues du journal, susceptibles, peut-être aussi bien que le roman, de dire le monde qui les a vues naître : en tout cela les études littéraires confèrent une valeur irremplaçable à l’objet journal et y trouvent une source de leur renouvellement. Ce numéro d’Études littéraires entend contribuer à cette réflexion et invite à penser la littérature par la presse.

Livro analisa gêneros jornalísticos

15 novembre 2009 par  
Filed under português, Publications

A acaba de lançado no Brasil o livro Redefinindo os gêneros jornalísticos: proposta de novos critérios de classificação, de Lia Seixas. O livro é baseado em sua tese de doutorado e chega agora em dois formatos: impresso e online. Olhando a bibliografia, percebe-se que Lia Seixas usa muito autores vinculados ao REJ – Réseau des Études sur le Journalisme, em especial os autores Denis Ruellan e Roselyne Ringoot, ambos da Universidade de Rennes 1.

O livro está disponível em formato PDF na internet. Basta acessar aqui.

Veja a sinopse: Aprender a fazer jornalismo é aprender a produzir gêneros jornalísticos. O conhecimento mais profundo dos elementos que constituem os tipos mais frequentes de composições discursivas da atividade jornalística pode implicar em maior conhecimento sobre a própria prática. Isso significa conhecimento sobre as competências empregadas para a realização da atividade, desde a produção à publicação do produto. Com as novas mídias, surgem novos formatos, se hibridizam, se embaralham os gêneros. A noção de gênero entra, mais uma vez, em cheque. Por isso mesmo passa a ser vista com mais atenção. Alguns gêneros podem acabar, outros podem aparecer. Alguns se transformam, outros se mantêm. Com as novas mídias, as práticas discursivas passam a experimentar e produzir novos formatos, que podem se instituir ou não em novos gêneros.

Page suivante »