Appel à communication : Le journalisme impuissant ? (Mejor 4)

15 septembre 2016 par  
Filed under Appels à com' et à publi', español, français, português

Le 4e colloque Mejor (Mutations structurelles du journalisme) se tiendra l’université Laval (Québec – Canada) du mercredi 3 mai au samedi 6 mai 2017.
Read more

Les silences du journalisme: actes en ligne

18 mai 2015 par  
Filed under français, português, Publications

Les communications du troisième colloque MEJOR, qui s’est déroulé en mai 2015 autour des silences du journalisme, sont à présent en ligne: http://mejor2015.sites.ufsc.br/?page_id=411.

Os trabalhos do 3º Colóquio MEJOR, que aconteceu em maio de 2015 com o tema dos silêncios de jornalismo, estão agora disponíveis on-line: http://mejor2015.sites.ufsc.br/?page_id=411 .

Read more

Parution : Le Monde diplomatique

2 avril 2014 par  
Filed under Publications

LE MONDE DIPLOMATIQUE:
Un concept éditorial hybride au confluent du journalisme, de l’université et du militantisme
Nicolas Harvey,
L’Harmattan, 2014.

Les collaborateurs du Monde diplomatique proviennent de différents univers professionnels, ce qui a pu participer au succès du journal. Enquêtes sociales, vulgarisation scientifique, critique politique, expression artistique et appels à  la mobilisation d’une gauche contestataire s’y côtoient. Il a le monopole dans le marché de la presse intellectuelle de gauche radicale à  grande diffusion. L’importation de normes professionnelles a cependant pu entraîner des situations conflictuelles.

Appel : Les évaluations profanes en ligne

7 avril 2013 par  
Filed under Appels à com' et à publi'

La revue Réseaux prépare pour le début de l’année 2014 un numéro spécial sur le thème des évaluations profanes en ligne. Par évaluations profanes on entend ici tout avis critique, commentaire, ou note attribués sur un site par des internautes « ordinaires ».

Le dossier s’intéressera aussi bien aux évaluations portant sur des biens culturels (livres, films, pièces de théâtre par exemple) qu’à celles qui concernent des biens de consommation (restaurants, hôtels, objets). Les contributions à caractère non évaluatif ne sont en revanche pas dans le périmètre du dossier.

L’appel vise principalement la sociologie, mais aussi les sciences de l’information communication et les sciences du langage. Les propositions venant d’autres disciplines (marketing, management, gestion, économie) seront aussi considérées.

Le numéro souhaite approfondir différentes pistes de recherche comme la comparaison entre critiques amateurs et critiques professionnelles, la modération et la régulation des avis par les professionnels des sites, les motivations des internautes à produire une évaluation, la hiérarchisation au sein des critiques amateurs, la cartographie des avis et la question de leur caractère prescriptif ou informatif, l’usage des évaluations par les internautes non contributeurs…

Les propositions, d’un maximum de 1000 mots, devront mentionner les hypothèses de travail et décrire précisément le corpus ou les terrains qui sont à la base de celui ci.

Elles doivent être adressées avant le 30 mars 2013 à cette adresse : aurelie.bur@enpc.fr

Le comité de rédaction donnera une réponse le 15 avril

Les versions complètes des articles devront être rendues le 15 juillet et seront examinées de façon anonyme.

Parution : photos amateurs dans les médias

8 janvier 2013 par  
Filed under français, Publications

Quand les journaux utilisent les photographies d’amateurs

Auteur : Laurie Schmitt

Collection : Penser les Médias

Editions : Ina – Bord de l’eau, 2012

Cet ouvrage explique comment les journaux et les journalistes se sont organisés pour tirer profit d’une disponibilité accrue d’images créées par des observateurs autres qu’eux mêmes. Il révèle que cette situation inédite est saisie comme une occasion de maîtriser une offre photographique qui semblait de prime abord leur échapper. Il interroge l’évolution des représentations de l’actualité et particulièrement de la monstration de la douleur. Il met en évidence que les conditions numériques de circulation des images s’inscrivent dans un marché fortement soumis à des transformations. Il questionne les mutations en cours au sein des industries culturelles, où nombre de plateformes web se développent, jouant le rôle d’intermédiaire entre amateurs et médias. Ce sont là, certains enjeux, tous éminemment sociaux, abordés dans ce livre.

Livre : Jornalistas-intelectuais no Brasil

18 août 2011 par  
Filed under português, Publications

Parution au Brésil de l’ouvrage de Fábio Pereira, aux éditions Summus : Jornalistas-intelectuais no Brasil.
Ci-dessous l’annonce faite par l’éditeur :

Em obra vigorosa e instigante, Fábio Pereira analisa a trajetória de dez renomados jornalistas-intelectuais e investiga como se constrói o perfil desse profissional numa época de grandes mudanças na forma de fazer jornalismo.

Até que ponto a mudança na identidade e nas práticas do jornalista afastaram-no dos valores da intelectualidade? Como algumas pessoas convivem com esse duplo reconhecimento? Qual é o papel dos meios de comunicação no cenário atual, marcado pela ideia de uma “crise dos intelectuais” e também por uma nova forma de fazer jornalismo, pautada pela falta de profundidade e pela velocidade cada vez maior dos acontecimentos?

Estas são algumas das perguntas respondidas em Jornalistas-intelectuais no Brasil (Summus Editorial, 184 p., R$ 51,90), de Fábio Pereira. Partindo de entrevistas com dez grandes nomes da imprensa brasileira – Adísia Sá, Alberto Dines, Antônio Hohlfeldt, Carlos Chagas, Carlos Heitor Cony, Flávio Tavares, Juremir Machado da Silva, Mino Carta, Raimundo Pereira e Zuenir Ventura –, o autor desvenda como eles conciliam literatura, jornalismo, artes, universidade e militância política.

Para reconstituir a trajetória profissional desses ícones do jornalismo brasileiro, Pereira recorreu não somente a longas entrevistas ao vivo, mas também a biografias e reportagens publicadas sobre eles, além de ter analisado muitas das obras que eles próprios produziram.

Em oito capítulos, ele aborda a transformação histórica de intelectuais em jornalistas – sobretudo na França – verifica os mecanismos pelos quais as identidades de ambos se misturam, examina o papel exercido pela notoriedade, pela reputação e pelo engajamento na carreira dos profissionais e reproduz os conceitos de “jornalista” e “intelectual” descritos pelos próprios entrevistados.

Ao reconstituir a trajetória profissional dos entrevistados, o autor aponta contradições e recompensas trazidas pelo duplo papel desempenhado pelo jornalista-intelectual. “Diariamente, esbarramos com esses jornalistas-intelectuais na mídia, nas livrarias e bibliotecas, nas universidades, nas rodas de leitura e nos espaços de debate intelectual. Eles merecem nossa atenção justamente porque sua trajetória evidencia as tensões que marcam as relações entre o meio jornalístico e o meio intelectual no Brasil”, afirma o autor.

De fato, os depoimentos de cada um permitem reconstruir a história do jornalismo brasileiro e também fazer um paralelo entre o jornalismo praticado hoje e aquele exercido algumas décadas atrás. Para os estudiosos do assunto, trata-se de um verdadeiro documento histórico a respeito da profissão de jornalista.

Segundo a jornalista Cremilda Medina, que assina o prefácio, Pereira conseguiu reunir num só termo – jornalistas-intelectuais – profissões que muitas vezes, histórica e culturalmente, parecem antagônicas. Para ela, porém, “a narrativa autoral do jornalista só se distingue de outras narrativas inteligentes pela urgência da contemporaneidade e pela linguagem do diálogo social que pesquisa a vida inteira” – e é por descortinar esse processo que a obra de Pereira tem tanto mérito.

Editora: Summus Editorial
Preço: R$ 51,90
Páginas: 184 (17 x 24)
ISBN: 978-85-323-0717-0
Site: www.summus.com.br

Fábio Henrique Pereira est professeur à l’université de Brasilia, à la faculté de communication. Il a publié de nombreux articles en portugais et en français. Il a récemment organisé le colloque MEJOR (Changements structurels dans le journalisme) dont les actes viennent d’être publiés.

‘Y a-t-il une richesse des réseaux ?’

17 mai 2011 par  
Filed under Appels à com' et à publi', français

L’appel à communication du colloque Médias011, Y a-t-il une richesse des réseaux ?’, est en ligne sur le site : www.medias011.univ-cezanne.fr.

Ce colloque interdisciplinaire est organisé par l’ISIM (info-com) et trois autres laboratoires de l’université Paul Cézanne (droit, socioéconomie-management, STIC)

La date limite de soumission des communications est repoussée au 10 juin 2011. Le colloque se déroulera à Aix en Provence les 8 et 9 décembre 2011.

Read more

‘Y a-t-il une richesse des réseaux ?’

9 mars 2011 par  
Filed under Appels à com' et à publi', français

L’appel à communication du colloque Médias011, Y a-t-il une richesse des réseaux ?’, est en ligne.

Ce colloque interdisciplinaire est organisé par l’ISIM (info-com) et trois autres laboratoires de l’université Paul Cézanne (droit, socioéconomie-management, STIC)

La date limite de soumission des communications est le 10 mai 2011. Le colloque se déroulera à Aix en Provence les 8 et 9 décembre 2011.

Les réseaux sont désormais au cœur de nos modes de communications. Plus encore, leur existence transforme nos sociétés. Leur importance et leur place centrale impliquent de s’interroger sur leur objet, leur réalité, leur valeur au point qu’une interrogation s’impose : « Y a-t-il une Richesse des Réseaux ? ». Derrière leur fulgurance et leur prédominance, qu’y a-t- il réellement ?
Cette question volontairement vaste a pour objet de réunir des réponses venant de disciplines scientifiques aussi variées que l’info-com, l’économie, la gestion et le management, le droit, les sciences exactes, etc. L’expression ‘réseaux’ est retenue ici sous deux acceptions : celle originelle de la mise en réseau des personnes au moyen de l’internet et celle plus récente des réseaux sociaux.

Un panel sera organisé sur le journalisme et les réseaux sociaux.


Les communications les plus marquantes seront publiées au moins une revue partenaire : Communication et Organisation.

Journalisme et questions sociétales

15 janvier 2011 par  
Filed under Annonces, Appels à com' et à publi', français

Le GRESEC (EA 608), Université Stendhal Grenoble 3 et le Labsic (EA 1803), Université Paris Nord-13, organisent un colloque intitulé Journalisme et questions sociétales au prisme des industries culturelles, à l’Institut de la communication et des Médias (Échirolles) les 26 et 27 mai 2011.

Les questions sociétales (écologie, développement durable, santé, bien-être, violence, sécurité, risque, etc.) sont aujourd’hui prégnantes dans l’espace public (Miège, 2010), et constitue presque une spécialité journalistique à part entière. S’inscrivant dans un marché vivement concurrentiel et se prévalant d’un rôle de « miroir de la société » et de relais des questions en débat, les médias comme le journalisme répercutent autant qu’ils entretiennent cette mise en visibilité sous de multiples formes et opèrent, dans ce contexte, des actions permanentes d’ajustement (Ruellan, 2005) la fois en termes de pratiques journalistiques et de stratégies de développement.

L’appel à communication est disponible en format pdf.

La date limite pour l’envoi des propositions est fixée au 19 février 2011.

Extension de l’expertise ? / Extending expertise?

21 octobre 2010 par  
Filed under Annonces, english, français, Séminaires, colloques

Le groupe de recherche sur les médias, l’identité et la communauté de l’Université d’Ottawa organise un colloque les 30 avril et 1er mai 2011 intitulé: Extending Expertise? Experts and Amateurs in Communication and Culture/ Extension de l’expertise ? Experts et amateurs en communication et culture.

Ce colloque consacré aux distinctions entre experts et profanes, professionnels et amateurs pourra intéresser les spécialistes du journalisme puisque l’un des axes porte sur les médias de masse et le journalisme. En voici la présentation:

L’émergence du réseautage social informatisé (par ex. Facebeook et Twitter), du contenu produit par les usagers (par ex. YouTube) et du journalisme citoyen suscitent un débat sur la légitimité et les contributions de producteurs amateurs, certaines des critiques les plus virulentes du Web 2.0 réclamant le maintien du rôle central des producteurs professionnels – lire : institutionnels – afin d’assurer la fiabilité de l’information et la qualité des contenus de divertissement. Mais quelle est la substance de l’expertise du producteur média ? Quel est le rôle de l’expérience dans le processus de production ? Quel est l’impact du réseautage social et du contenu produit par les usagers sur la forme, la pratique et la réception du journalisme et du divertissement ?

The rise of social networking (e.g. Facebook, Twitter), user-generated content (most notably on YouTube) and citizen journalism has prompted debates around the legitimacy and contributions of amateur producers in fields such as media production and journalism, with some of the more vocal Web 2.0 critics calling for the central role of professional – read: institutional – producers to be preserved in order to safeguard reliable information and ‘quality’ entertainment from empowered, narcissistic amateurs. What is the substantive expertise of the media producer in the first place? What is the role of experience in the production process? How are social networking and user-generated content impacting the form, practice and reception of both journalism and entertainment?

Plusieurs conférenciers sont invités: Harry Collins, Distinguished Research Professor, Cardiff University (UK), Pierre Lévy, Chaire de recherche du Canada sur l’intelligence collective, U. d’ Ottawa, Henrik Örnebring, Senior Research Fellow, U. of Oxford (UK) et Rukhsana Ahmed, Professeure adjointe, Département de communication, U. d’Ottawa.

Le colloque s’intéresse à la question de l’expertise en sciences, dans les médias, la communication et la culture.

This conference seeks to address how distinctions between expert and layperson, professional and amateur

Pour accéder à l’ensemble de l’appel à communication, dirigez-vous ici en Français et là pour la version anglophone.

Page suivante »