Prolongations: « Mutations du journalisme »

17 février 2011 par  
Filed under Appels à com' et à publi', français

Suite à la demande de plusieurs, la date de soumission des propositions de texte pour le numéro de la revue tic&société consacré aux Mutations du journalisme est prolongée jusqu’au vendredi 30 mars 2012.

De plus, le thème du numéro est élargi de manière à accueillir toute proposition qui traite des « Mutations du journalisme : nouveaux dispositifs, nouvelles pratiques ».
La revue TIC&Société vous rappelle l’appel à publication portant sur les mutations du journalisme et le profilage des publics.

Les grands traits du journalisme du 21e siècle émergent peu à peu, au fur et à mesure de l’augmentation de la dépendance des médias et des journalistes aux goûts et préférences de leurs clients, simples consommateurs ou annonceurs. Au point que la représentation traditionnelle du journalisme comme un service à un public prédéfini dans l’abstrait en tant qu’ensemble de citoyens à former et informer, bascule vers la satisfaction de consommateurs tout aussi imaginés bien que soumis aux fluctuations du marché et à la concurrence des innombrables produits qui leur sont offerts. L’institution journalistique se trouve ainsi de moins en moins en position d’autorité pour imposer unilatéralement thèmes, événements et actualité. Désormais, l’impératif légitime est de donner aux « citoyens-consommateurs » ce qu’ils veulent bien savoir, et non plus leur donner ce qu’ils devraient savoir afin d’être informés et actifs.

Extension de l’expertise ? / Extending expertise?

21 octobre 2010 par  
Filed under Annonces, english, français, Séminaires, colloques

Le groupe de recherche sur les médias, l’identité et la communauté de l’Université d’Ottawa organise un colloque les 30 avril et 1er mai 2011 intitulé: Extending Expertise? Experts and Amateurs in Communication and Culture/ Extension de l’expertise ? Experts et amateurs en communication et culture.

Ce colloque consacré aux distinctions entre experts et profanes, professionnels et amateurs pourra intéresser les spécialistes du journalisme puisque l’un des axes porte sur les médias de masse et le journalisme. En voici la présentation:

L’émergence du réseautage social informatisé (par ex. Facebeook et Twitter), du contenu produit par les usagers (par ex. YouTube) et du journalisme citoyen suscitent un débat sur la légitimité et les contributions de producteurs amateurs, certaines des critiques les plus virulentes du Web 2.0 réclamant le maintien du rôle central des producteurs professionnels – lire : institutionnels – afin d’assurer la fiabilité de l’information et la qualité des contenus de divertissement. Mais quelle est la substance de l’expertise du producteur média ? Quel est le rôle de l’expérience dans le processus de production ? Quel est l’impact du réseautage social et du contenu produit par les usagers sur la forme, la pratique et la réception du journalisme et du divertissement ?

The rise of social networking (e.g. Facebook, Twitter), user-generated content (most notably on YouTube) and citizen journalism has prompted debates around the legitimacy and contributions of amateur producers in fields such as media production and journalism, with some of the more vocal Web 2.0 critics calling for the central role of professional – read: institutional – producers to be preserved in order to safeguard reliable information and ‘quality’ entertainment from empowered, narcissistic amateurs. What is the substantive expertise of the media producer in the first place? What is the role of experience in the production process? How are social networking and user-generated content impacting the form, practice and reception of both journalism and entertainment?

Plusieurs conférenciers sont invités: Harry Collins, Distinguished Research Professor, Cardiff University (UK), Pierre Lévy, Chaire de recherche du Canada sur l’intelligence collective, U. d’ Ottawa, Henrik Örnebring, Senior Research Fellow, U. of Oxford (UK) et Rukhsana Ahmed, Professeure adjointe, Département de communication, U. d’Ottawa.

Le colloque s’intéresse à la question de l’expertise en sciences, dans les médias, la communication et la culture.

This conference seeks to address how distinctions between expert and layperson, professional and amateur

Pour accéder à l’ensemble de l’appel à communication, dirigez-vous ici en Français et là pour la version anglophone.

La presse en ligne

3 mai 2010 par  
Filed under français, Publications

Dans son dernier numéro, la revue Réseaux (n° 160, 2010, vol 2, n3) propose un dossier spécial sur La presse en ligne.

A lire dans ce numéro:

Éric Dagiral et Sylvain Parasie, Presse en ligne : où en est la recherche ?

Pablo Javier Boczkowski Ethnographie d’une rédaction en ligne Argentine. Les logiques contraires de la production de l’information chaude et froide

Stéphane Cabrolié Les journalistes du parisien.fr et le dispositif technique de production de l’information

Éric Dagiral et Sylvain Parasie Vidéo à la une ! L’innovation dans les formats de la presse en ligne

Alan Ouakrat et al. Les régies publicitaires de la presse en ligne

Franck Rebillard et Nikos Smyrnaios Les infomédiaires, au cœur de la filière de l’information en ligne. Les cas de google, wikio et paperblog

Roland Canu et Caroline Datchary Journalistes et lecteurs-contributeurs sur mediapart. Des rôles négociés

Fabien Granjon et Aurélien Le Foulgoc Les usages sociaux de l’actualité. L’Expérience médiatique des publics internautes

Atelier MSH Paris: Interactions entre localiers et édiles

24 avril 2010 par  
Filed under Annonces, français, Séminaires, colloques

La prochaine séance de l’atelier « Journalistes et publics » se déroulera vendredi 7 mai 2010, de 14 h à 16h30 à la Maison des Sciences de l’Homme (54, bd Raspail, 75006 Paris).

Jacques Le Bohec interviendra sur le thème : « Par-delà l’idiosyncrasie. Les structures des interactions entre les localiers et les édiles ».

Sa présentation sera discutée par Cégolène Frisque.

Séminaire: Journalistes et publics

4 novembre 2009 par  
Filed under français, Séminaires, colloques

L’atelier « Journalistes et publics » 2009/2010 recommence cette année. Sous la direction de Julie Sedel du Centre de sociologie européenne, les séances se dérouleront, sauf une exception, un vendredi du mois, de 14h30 à 17h30 à la Maison des sciences de l’Homme, 54, bd. Raspail, 75006, salle 412.

LE PROGRAMME:

6/11 : Julie Sedel, «Les reconfigurations professionnelles à l’aune de la féminisation : l’exemple du quotidien Le Monde ». Discutante : Delphine Naudier

11/12 : Karim Souanef, Samuel Bouron, « La formation des journalistes de sport : entre vocation et professionnalisation ». Discutant : Jean-François Diana

13/01 : Vincent Goulet, « Les usages des informations dans les familles populaires ». Discutant : Dominique Boullier

Exceptionnellement, cette séance se déroulera mercredi

12/02 : Jérôme Bourdon, « D’étranges étrangers. Les correspondants de Jérusalem et les publics du conflit israélo-palestinien ». Discutante : Sandrine Boudana

12/03 : Kévin Matz : « La production journaliste du scandale de la fraude sociale dans la presse hebdomadaire française d’information générale : entre concurrences institutionnelles, réprobation professionnelle et légitimation vocationnelle ». Discutant à confirmer.

09/04 : Eric Lagneau : « L’objectivité sur le fil. La production des faits journalistiques à l’AFP ». Discutant : Dominique Marchetti.

07/05 : Jacques Le Bohec : « Par-delà l’idiosyncrasie. Les structures des interactions entre les localiers et les édiles ». Discutante : Cégolène Frisque

11/ 06 : Nayra Vacaflor ; « L’expression numérique de soi dans la construction identitaire : étude des productions médiatiques dans une population de jeunes des quartiers populaires ». Discutante : Laurence Corroy

La Société civile et ses médias.

21 octobre 2009 par  
Filed under français, Publications

Aurélie Aubert annonce la parution de son livre « La Société civile et ses médias. Quand le public prend la parole » aux éditions INA / le Bord de l’eau.

Cet ouvrage s’intéresse au phénomène de la prise de parole des téléspectateurs sur l’actualité internationale, au travers de l’étude des courriers envoyés par les usagers à la médiation de France 2. Ces courriers correspondent à des interrogations de la sphère publique sur les médias, dans une perspective qui mêle l’engagement citoyen à une quête identitaire.

Pour consulter la présentation du livre, c’est par ici…

Quand la télévision donne la parole au public

28 août 2009 par  
Filed under français, Publications

Parution

Quand la télévision donne la parole au public – La médiation de l’information dans l’Hebdo du Médiateur

de Jaques Noyer, PU du Septentrion, Collection Information-Communication, juillet 2009, 325 p.

Résumé de l’ouvrage

L’analyse de l’opération de médiation comme construction d’un espace de débat sur la conception et la réception de l’information télévisée est le fil conducteur de cet ouvrage qui tente, à partir de la mise en place de L’Hebdo du Médiateur sur France 2 en 1998, d’éclairer la genèse de ce projet, la nature du dispositif qui le formalise, la place du médiateur qui en assure la mise en ?uvre.
A partir d’un corpus d’une année d’émissions, l’auteur envisage les formes, les modalités et les points d’application, spécifiques ou récurrents, de cette relation renouvelée au(x) public(s). Ce qui se joue, dans la médiation, comme ajustements, comme régulations entre les partenaires de l’échange concernant l’information : de sa production à sa compréhension, des choix qui président à sa conception à ceux qui conduisent à son interprétation…
Tels sont les axes de questionnement autour desquels ce livre s’organise pour identifier la médiation comme espace discursif où peuvent venir s’expliciter l’activité interprétative du téléspectateur face à l’information et les représentations journalistiques du rôle de l’information télévisée, de sa place dans la société… Entreprise de négociation du sens des images et des discours médiatisés en même temps qu’expression argumentée de reproches, de griefs considérés comme nécessaires à une qualité accrue de l’information de service public, la médiation apparaît comme un carrefour particulièrement symptomatique des formes de questionnement à partir desquelles l’information télévisée est regardée.

Sommaire

  • CADRES DE PROBLEMATISATION DE LA MEDIATION DE L’INFORMATION
  • Médiations : territoires et formes d’exercice
  • L’Hebdo du Médiateur : enjeux, perspectives d’étude et éléments de méthodologie
  • La mise en place de la médiation à France Télévisions : contextes institutionnels, enjeux identifiés et légitimations publiques
  • LE VERSANT « PUBLIC » DE L’INFORMATION TELEVISEE
  • La réception au tamis de la médiation : sur quelques limitations d’une approche des publics et de leurs discours dans L’Hebdo du Médiateur
  • Registres critiques mobilisés et postures réactives à dominante normative
  • Les enjeux de l’image du côté du public : usages iconiques et négociations du sens

Jacques Noyer est professeur des universités en sciences de l’information et de la communication.
Il enseigne à l’université Charles de Gaulle – Lille 3 où il est responsable, au sein du laboratoire GERIICO. de l’équipe « Meddiatics « . Ses recherches portent, notamment. sur le rôle et la place des médias, et de leurs discours, dans la construction des problèmes publics.

Médias et réception

9 juin 2009 par  
Filed under français, Publications

Le journal Participations. Journal of Audience and Reception Studies publie, dans son dernier numéro (vol. 6, n1), plusieurs papiers dont certains sont spécialisés sur les médias.

Le premier est un article de David Mathieu, intitulé Cultural knowledge in News comprehension. Le second est une recension de l’ouvrage Understanding Media Users: From Theory to Practice.

Les publics des journalistes

11 février 2009 par  
Filed under français, Publications

Pascal DAUVIN et Jean-Baptiste LEGAVRE ont publié, en novembre 2008, aux éditions La Dispute:

Les publics des journalistes

Dix auteurs, sociologues, politistes, spécialistes de la communication et du journalisme s’appuient sur des enquêtes approfondies dans les rédactions pour décrypter les rapports professionnels entre journalistes et publics (lecteurs, sources et pairs)… D’un média à l’autre, de service en service, leurs contributions reposent sur la rencontre d’une large diversité de professionnels : rubricards Justice, spécialistes de l’information routière, médiateur du Monde, journalistes «couvrant» les ONG, critiques de télévision, correspondants auprès de la Commission de Bruxelles…

La réception de la télé-réalité

20 novembre 2008 par  
Filed under français, Soutenances

Elodie Kredens annonce la soutenance de sa thèse intitulée:

La réception publique et « privée » de la télé-réalité : de la sphère médiatique aux « jeunes publics »

Résumé : La présente thèse porte sur la réception de la télé-réalité dans plusieurs communautés d’interprétation et vise à saisir la manière dont les individus donnent du sens à un genre télévisuel particulièrement stigmatisé au regard de la légitimité culturelle. Cette recherche tend ainsi à comprendre comment les interprètes s’approprient cet objet, avec quels cadres ils élaborent des significations à son sujet et de quelles façons ils se positionnent à son égard.

Dans cette optique deux espaces de réception ont été retenus : celui dans lequel gravite un public cultivé, disposant du droit de parole dans l’espace public et celui qui abrite un public ordinaire, généralement sans visibilité médiatique. Il s’agit donc d’explorer les interprétations « publiques » et « privées » élaborées sur la télé-réalité, en somme d’analyser les interprétations formulées au grand jour et circulant dans l’espace public médiatique et les interprétations des téléspectateurs muets existant dans l’ombre et qu’il faut aller récolter.

La première partie de la thèse propose une généalogie de la naissance de la télé-réalité puis de son incorporation dans l’offre télévisuelle française et de sa dynamique de déploiement. Dans un second temps, la réception de la télé-réalité auprès du public cultivé est étudiée à partir d’un corpus d’articles de presse datant de l’arrivée polémique de Loft Story en 2001. Enfin, la réception du genre télévisuel auprès du public non médiatique est étudiée à partir de deux enquêtes de terrain conduites auprès d’adolescents et de jeunes adultes vivant dans la région lyonnaise.

La soutenance se déroulera le lundi 24 novembre à 14h en salle 323, Université Jean Moulin Lyon 3, Manufacture des Tabacs, 6 cours Albert Thomas, 69008 Lyon (métro ligne D arrêt « sans souci »).

Composition du jury : Dominique Pasquier (rapporteuse), François Jost (rapporteur), Philippe Le Guern, Uli Windisch, Jean-Pierre Esquenazi.

« Page précédentePage suivante »