Parution : L’intermittence au travail

31 mai 2013 par  
Filed under français, Publications

Olivier, PILMIS, L’intermittence au travail Aux éditions Economica,
(coll. Etudes sociologiques), mai 2013/

Le travail se précarise et l’emploi s’émiette. De contrats aidés en intérim, de temps partiel en CDD, les dispositifs et les statuts se sont multipliés pour alimenter un mouvement qui amène un nombre toujours plus grand de travailleurs à un univers d’embauches raccourcies. Sur le modèle des mondes de l’art, on leur donne parfois le nom d’intermittent : aux intermittents du spectacle s’ajoutent ainsi les intermittents de la recherche, de l’écriture, de l’enseignement, de la restauration, du journalisme… Tous sont confrontés à l’incertitude quant à leurs rémunérations, leur temps de travail, voire la possibilité de demeurer présents sur le marché du travail ou de concilier vies personnelle et professionnelle. Apparaissent finalement des turbulences dans les carrières : comment construire une trajectoire longue à partir d’engagements brefs ? L’étude conjointe des comédiens intermittents et des journalistes pigistes y apporte une réponse. Elle montre ce que l’intermittence fait au travail, et comment elle travaille les destins individuels. S’éclairent ainsi les principes d’organisation des parcours marqués par la discontinuité. Les marchés des comédiens et des pigistes ne se révèlent ainsi anarchiques qu’en apparence. La domestication des mondes de l’intermittence demeure possible, même si elle ne prend pas partout la même forme.

Subjectivité journalistique

10 novembre 2010 par  
Filed under français, Publications

A paraître en novembre aux éditions de l’EHESS, un ouvrage de Cyril Lemieux sur la subjectivité journalistique.

Quelle est la marge de manoeuvre des journalistes, face à leur hiérarchie, aux contraintes financières ? Sociologues, politistes et historiens questionnent cette position. Ils étudient comment les journalistes d’hier et d’aujourd’hui sélectionnent l’information, prennent des décisions, inventent des formes nouvelles. Organisé en onze leçons selon deux axes – l’autonomie au travail des journalistes, et leurs choix de carrière, ce livre contribue à une plus fine connaissance sociologique et historienne des mondes du journalisme. Les articles nous révèlent de l’intérieur l’organisation du travail des rédactions dans différents médias, des parcours de journalistes, leurs contraintes, leur part d’inventivité personnelle. À l’encontre d’une approche opposant leur contrainte absolue à leur entière liberté, ce livre dévoile les fonctions idéologiques de ces deux visions. Au-delà d’éclairer un débat intellectuel et public, les contributeurs proposent des nouvelles pistes pour libérer le discours journalistique.

Le sommaire détaillé de l’ouvrage est disponible sur le site des éditions de l’EHESS.

320 pages, 16 euros, édité par les éditions de l’EHESS, ISBN: 978-2-7132-2264-1