Les silences du journalisme: actes en ligne

18 mai 2015 par  
Filed under français, português, Publications

Les communications du troisième colloque MEJOR, qui s’est déroulé en mai 2015 autour des silences du journalisme, sont à présent en ligne: http://mejor2015.sites.ufsc.br/?page_id=411.

Os trabalhos do 3º Colóquio MEJOR, que aconteceu em maio de 2015 com o tema dos silêncios de jornalismo, estão agora disponíveis on-line: http://mejor2015.sites.ufsc.br/?page_id=411 .

Read more

Le Journal Parlé de France Inter dans les années 1960

3 décembre 2013 par  
Filed under Annonces, français, Soutenances

Béatrice Donzelle annonce la tenue de sa soutenance de thèse d’histoire culturelle sur « Le Journal Parlé de France Inter dans les années 1960. Journalisme de service public et propagande en démocratie », le vendredi 6 décembre 2013 après-midi à l’Université de Versailles – Saint-Quentin-en-Yvelines, menée sous la direction de Christian Delporte.

Le constat d’une culture populaire en développement pousse le ministère de l’Information  à créer en 1963 une station de radiodiffusion de type généraliste à destination du « grand public ». Il s’agit d’utiliser les moyens médiatiques de masse pour informer, éduquer, divertir, et cultiver les citoyens, mais aussi pour asseoir la communication gouvernementale. La radiodiffusion est alors encore très largement devant la télévision, en termes d’équipement, de moyens de diffusion, et d’usages. Les journalistes et les journaux parlés de la station sont soumis à la tutelle du ministère de l’Information, notamment à travers le service de liaison interministériel pour l’information (SLII) et les briefings, réunions périodiques au cours desquelles le ministre reçoit les journalistes de la presse écrite, de la télévision, et de la radiodiffusion publique et privée. Cette mise sous contrôle est complétée par une restriction des moyens d’actions des journalistes face à leur hiérarchie, et accompagnée d’une politique de relations publiques interne à l’établissement. Cependant, les journalistes de France Inter veillent au quotidien à préserver leur autonomie et à respecter les principes déontologiques de leur profession.

Du lancement de France Inter en octobre 1963 à l’élection présidentielle en décembre 1965, le journal parlé prend le visage d’un instrument d’éducation civique à destination du grand public, avec l’objectif d’expliquer le réel et de lui donner du sens, tout en assurant la rapidité et la permanence de l’information face à la concurrence d’Europe n°1. Les pratiques, ancrées dans la tradition journalistique française, mêlent journalisme de collecte, et « new journalism ». De 1966 à l’été 1967, le journal s’oriente vers un style plus populaire, et use, pour tenir tête à la télévision, de procédés de séduction du public. La rédaction applique une séparation stricte des faits et des commentaires. Si la première période est caractérisée par la production d’un « discours » journalistique, la deuxième se distingue nettement par un recul du discours au profit du « récit ». Puis, à partir de l’automne 1967, récit et discours journalistiques se côtoient, de même que se mêlent, au sein d’éditions différentes, journalisme d’information et journalisme de communication.
Les états-majors de la radiotélévision publique et de la tutelle opposent la notion « d’information », vécue comme facteur de démocratie, à celle de « propagande », considérée comme malhonnête, manipulatrice, aliénante, et antidémocratique. S’ils rejettent et dénient l’idée d’avoir recours à des procédés propagandistes, la volonté d’influencer les journalistes de l’ORTF, et, par leur intermédiaire, l’opinion publique, est réelle. Dans le traitement de l’actualité diplomatique par le JP de France Inter de 1963 à 1969, cela passe notamment par une approche gallocentrée des événements mondiaux, une volonté de redéfinir les équilibres internationaux, d’amplifier le rôle de la France sur la scène mondiale, et d’amoindrir le poids des deux grandes puissances que sont les Etats-Unis et l’URSS. Dans la couverture de l’actualité intérieure, la politique de sensibilisation à la régionalisation s’inscrit dans une action de communication gouvernementale de longue durée. De même, pour assurer le maintien au pouvoir des gaullistes à l’issue de l’élection présidentielle de 1965, le SLII exerce une action permanente sur les producteurs du JP. Enfin, le conflit qui oppose la rédaction de France Inter à sa direction et au gouvernement lors des événements de 1968 illustre le poids des contraintes que représentent pour les journalistes ces tentatives d’orientation de l’opinion, mais révèle aussi leur capacité de résistance face aux pressions hiérarchiques et leur attachement au principe du droit à l’information.

Appel : Information et journalisme radiophonique à l’ère du numérique

Appel à communication du GRER, pour son colloque international d¹avril 2014

Information et journalisme radiophonique à l¹ère du numérique

Strasbourg, 20 et 21 mars 2014

Le Groupe de Recherches et d’Études sur la Radio (GRER) organise son
septième colloque international. Après Bordeaux (2001 et 2004), Lyon (2006),
Paris (2009 et 2011), et Bruxelles (2010), il aura lieu à l’Université de
Strasbourg les 20 et 21 mars 2014.

Un appel international à communication est lancé
http://radiography.hypotheses.org/461 ) .

Retrouvez le en intégralité, à travers les documents PDF :

en FRANÇAIS – FRENCH ­ FRANCES :
http://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/1185/files/2013/04/Appel-versio
n-PDF.pdf

en CASTELLANO – SPANISH – ESPAGNOL :
http://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/1185/files/2013/06/Convocatoria
-de-Ponencias-GRER-Estrasburgo2014.pdf

in ENGLISH ­INGLES ­ ANGLAIS :
http://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/1185/files/2013/06/Call-For-Pap
er-Grer-Strasbourg20141.pdf

La clôture de l¹appel a été fixé au 30 septembre 2013

——-

Une information du GRER (Groupe de Recherches et d’Etudes sur la Radio)

Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine
10, Esplanade des Antilles
33607 Pessac Cedex – FRANCE

Mail : grer.mail@club-internet.fr
Site Internet : http://www.grer.fr
Page Facebook : https://www.facebook.com/greradio
Carnet de Recherche Radio Graphy : http://radiography.hypotheses.org/

Appel : Journalisme et radio numérique

Le Groupe de Recherches et d’Études sur la Radio (GRER) organise son septième colloque international. Après Bordeaux (2001 et 2004), Lyon (2006), Paris (2009 et 2011), et Bruxelles (2010), il aura lieu à l’Université de Strasbourg les 20 et 21 mars 2014.

Un appel international à communication est lancé, dans le cadre des problématiques et modalités exposées ci-dessous.

Le secteur de la presse écrite se recompose chaque jour en raison notamment de l’apparition du numérique. Au-delà des mutations que le numérique entraîne, c’est la question de la signification du journalisme de presse écrite qui est régulièrement posée.

Le média radiophonique, quant à lui, ne semble pas menacé de disparition à court ou moyen terme. La radio demeure un élément essentiel des pratiques et du système d’information, au quotidien mais aussi lors de circonstances plus exceptionnelles ou en temps de crise. La crédibilité de l’information radiophonique reste très élevée, et supérieure à celle des autres médias. Pour autant, de nombreuses mutations marquent son évolution. Dans ce colloque, se poseront plusieurs questions : comment la production de l’information radiophonique intègre-t-elle ces mutations liées au numérique ? Les acteurs qui contribuent à cette production ont-ils changé, ou vont-ils changer ? L’identité professionnelle des journalistes de radio a-t-elle été modifiée ? Les contenus médiatiques seront-ils différents ? Comment écoute-t-on l’information à la radio aujourd’hui, et comment va-t-on l’écouter demain ?

Avec le développement du Web, tout notre paysage médiatique est en voie de transformation. Ce colloque interrogera la capacité de la radio à informer les citoyens dans nos sociétés contemporaines. À partir de ses héritages, de ses pratiques actuelles, et de ses évolutions, nous poserons la question : la radio peut-elle demeurer un média d’information majeur à l’heure du numérique ?

Calendrier :

30 septembre 2013 – Date limite d’envoi des propositions

30 octobre 2013 – Annonce des propositions retenues

15 février 2014 – Envoi des documents

Contact :

Mail : grer.mail@club-internet.fr

christophe.deleu@unistra.fr

Téléphone (pour le colloque uniquement) : Tél. + 06 30 94 84 03

Sites Internet du GRER : http://www.grer.fr

http://radiography.hypotheses.org/

Colloque « Radios libres, 30 ans de FM : la parole libérée ? »

Colloque « Radios libres, 30 ans de FM : la parole libérée ? »

À Paris, Université Paris-Diderot (amphithéâtre Buffon),

Les 20 et 21 mai 2011 http://www.grer.fr/

L’année 1981 marqua l’accélération définitive du mouvement des radios libres, engagé depuis 1977 en France. Profitant de l’élection de François Mitterrand à la présidence de la République et du changement de majorité qui s’ensuivit, des dizaines de stations locales virent le jour un peu partout sur le territoire, s’engouffrant dans la brèche pratiquée par les dissidents de la première heure. Contraint de légiférer dans une certaine urgence, le nouveau pouvoir fit voter deux lois successives : l’une dite de tolérance, le 9 novembre 1981, l’autre de régulation, le 29 juillet 1982. L’année 1981 marqua donc, en pratique, la fin du monopole de la radiodiffusion, établi depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale en France.

À l’occasion du trentième anniversaire de ce basculement, en 2011, le Groupe de Recherches et d’Études sur la Radio (GRER) se propose de revenir sur cet événement déterminant en organisant un colloque international. Née sous l’étendard de la « parole libérée » et de la communication sociale, dans des conditions historiques qu’il s’agira de réexaminer, la grande vague des années 80 a-t-elle porté ses fruits ? Si oui, sous quelles formes ?

Différentes thématiques pourront être évoquées au cours de cette rencontre :

– Histoire(s) et définition(s) du mouvement des radios dites libres ;

– Influences réciproques entre le mouvement français et ses équivalents étrangers (Italie, Belgique, Grande-Bretagne, Espagne, etc.) ;

– Évolution des radios locales privées au regard de l’aspiration initiale à une « parole libérée » et analyse du paysage radiophonique né après 1981 ;

– La question de l’archivage des productions de ce mouvement et de leur mise en valeur (entre autres muséographiques) sera également traitée.

Modalités : Les propositions de communication (1500 signes maximum), accompagnées d’une brève présentation bio-bibliographique, sont à envoyer avant le 22 février 2011 conjointement aux 2 adresses électroniques suivantes : Thierry Lefebvre, (Responsable du colloque) : lefebvre.thierry3@gmail.com

et au GRER : grer.mail@club-internet.fr

La langue du colloque sera le français

Le colloque est organisé par le GRER, en partenariat avec l’Université Paris-Diderot, et le Centre d’art et de recherche Bétonsalon (Esplanade Pierre Vidal-Naquet, Paris 13ème), organisateur de l’exposition « Eldoradio » (5 avril – 21 mai 2011).

Livro analisa ensino à distância via rádio no Brasil

23 mai 2010 par  
Filed under langues, português, Publications

Será lançado no dia 1º de junho na Escola de Teatro da Universidade Federal da Bahia – UFBA (Vale do Canela), o livro Do Meb à Web: o rádio na educação, Editora Autêntica, organizado pelo professor da UFBA, Nelson Pretto, e pela professora Sandra Tosta, da PUCMG. A apresentação é de Guillermo Orozsco, da Universidade de Guadalajara (México), que faz uma referência aos estudos da relação educação-comunicação, com uma reflexão maior sobre o uso do rádio na América Latina pelos movimentos sociais.

Além da experiência brasileira, o livro apresenta um panorama do uso do rádio na educação em Portugal e Espanha. A obra é fruto dos trabalhos de pesquisas sobre software livre e uso do rádio na educação e nasceu de um encontro de Nelson Pretto com o professor José Peixoto Filho (UEMG), militante do Movimento de Educação de Base (MEB ) da década de 60. Como fruto destas pesquisa foram implantadas no Estado da Bahia, Brasil, as Rádio Faced WEB, a Rádio Ciberparque Anísio Teixeira (um Ponto de Cultura) em Irecê/Bahia e a Rádio Teatro WEB, rádios que vão transmitir o lançamento.

Os capítulos do livro foram escritos por pesquisadores de São Paulo, Minas, Rio de Janeiro e também de Portugal e Espanha, com o objetivo de pensar o rádio desde os seus primeiros usos na educação até os dias de hoje.

La critique des médias

28 mars 2010 par  
Filed under français, Publications

Le dernier numéro de la revue Mouvements a pour thème la critique des médias. Vous pouvez lire ici l’éditorial.

° ° °
Le sommaire:

Critiquer les médias : traditions, théories et pratiques

Samira Ouardi La critique des médias à l’ère de leur industrialisation Contours d’une problématique et traces d’une tradition

Olivier Voirol La Théorie critique des médias de l’École de Francfort : une relecture

Où en est la critique des médias ? Entretien avec Henri Maler de l’association Acrimed

Pierre Tévanian et Sylvie Tissot La langue des médias, pourquoi la critiquer, comment la critiquer ?

Sylvia Zappi Militer à l’ère du tout médiatique Rencontre avec plusieurs représentant-e-s de mouvements militants

Les médias « mainstream » peuvent-ils critiquer les médias ?

Magali Prodhomme-Allègre Généalogie croisée : de la critique à l’éthique du journalisme

Barbara Fontar De l’impossibilité de critiquer la télévision à la télévision : l’expérience d’Arrêt sur images

Hélène Romeyer L’Hebdo du médiateur ou la critique comme espace de débat

Qu’est-ce qu’un « média critique » ?

Benjamin Ferron Des médias de mouvements aux mouvements de médias Retour sur la genèse du « Réseau Intercontinental de Communication Alternative » (1996-1999)

Yannick Estienne Indymedia aujourd’hui : la critique en acte du journalisme et les paradoxes de l’open publishing

Pierre-Yves Bulteau « La radio ? Mais, c’est le diable ! »

Sylvia Zappi « Un caillou dans la chaussure de la presse française » Retour sur l’expérience Bondy Blog

Critiques en actes Ce qu’être un média alternatif veut dire

Penser les médias, du Chili à la France Entretien avec Armand Mattelart

Brasil: Ufop seleciona professores de Jornalismo

26 janvier 2010 par  
Filed under Annonces, Emplois, bourses, concours, português

Estão abertas as inscrições para concurso para a seleção de professores de Jornalismo nas áreas de webjornalismo e de radiojornalismo para a Universidade Federal de Ouro Preto – UFOP, no estado de Minas Gerais.
As inscrições serão realizadas exclusivamente pela “internet” até o 05/03/2010 sempre das 9 (nove) horas até às 16 horas do dia .

Para mais informações sobre o concurso de radiojornalismo, clique aqui.
Para mais informações sobre o concurso de webjornalismo, clique aqui.

UFF seleciona professor de Radiojornalismo

A Universidade Federal Fluminense (UFF), no Estado do Rio de Janeiro, está com inscrições abertas até o dia 9/10 para a contratação de professor substituto (uma vaga) na área de concentração de Radiojornalismo, na classe de Auxiliar, regime de 20 horas, para o Departamento de Comunicação Social.
As inscrições devem serrealizadas das 17h às 20h no Departamento de Comunicação Social, Rua LaraVilela, 126, São Domingos, Niterói, Estado do Rio de Janeiro.
Pré-requisitos: graduação em Comunicação Social com habilitação em Jornalismo ou Radialismo; experiência comprovada de no mínimo três anos emfunções do radiojornalismo e prática de locução radiofônica; disponibilidade de horário na segunda-feira, das 20h às 22h, e na quinta-feira, das 16h às 22h.
Consulte o edital, a ementa e a bibliografia aqui.

Livro analisa 50 anos da TV aberta no Brasil

8 septembre 2009 par  
Filed under português, Publications

« TV, poder e substância: a espiral da intriga », de Luís Carlos Lopes, que será lançado dia 17/9 em Brasília, trata da história quase cinquentenária da TV aberta no Brasil. A obra é fruto de centenas de horas de pesquisa sobre os seus conteúdos e significados, constituindo-se em um esforço de interpretação deste meio de comunicação fundamental e hegemônico do conjunto das mídias técnicas brasileiras.

Ela parte do princípio que só se pode falar desse meio, considerando suas imbricações com a vida política e cultural do país. Segundo o autor, a TV teve que desenvolver parâmetros de sintonização com as culturas pré-existentes, antes de ser a principal entidade produtora da cultura nacional. Absorveu o que existia, devolvendo ao público uma programação compreensível e capaz de atrair o gosto popular, sem se desgastar junto aos interesses políticos e publicitários a que estava e ainda está ligada.

Page suivante »