Angela Merkel, figure d’autorité supra- et transnationale ?

Représentations médiatiques, françaises et allemandes, lors de la "crise des réfugiés"

  • Juliette Charbonneaux

Résumé




La décision de la chancelière allemande Angela Merkel d’ouvrir les portes de la République fédérale d’Allemagne aux réfugiés syriens à l’automne 2015 a largement attiré l’attention des médias allemands comme des médias français. Cet article met en lumière, à cette occasion singulière, la montée en puissance symbolique de cette figure politique en interrogeant la manière par laquelle la chancelière se voit constituée en figure d’autorité, à la fois nationale et supranationale, par les récits médiatiques au cœur desquels elle s’inscrit. À cette fin, l’analyse, de type sémio-discursif, prend la forme d’une comparaison binationale entre les principaux titres de la presse magazine hebdomadaire d’information, française et allemande : Le Point, L’Express et L’Obs, en France ; et der Spiegel, Stern et Focus, en Allemagne. Cette analyse montre comment l’institution de Merkel en figure d’autorité à cette occasion procède de l’imbrication de trois échelles narratives dans les productions médiatiques consacrées à sa décision : individuelle, nationale et supranationale. Menée à chacun de ces trois niveaux, la comparaison binationale permet de dégager les procédés poétiques sur lesquels repose, de part et d’autre, le processus d’institution d’Angela Merkel en figure d’autorité, ainsi que les variations nationales qui viennent moduler cette représentation partagée.


Publication
2017-12-15
Comment citer
CHARBONNEAUX, Juliette. Angela Merkel, figure d’autorité supra- et transnationale ?. Sur le journalisme, About journalism, Sobre jornalismo, [S.l.], v. 6, n. 2, p. 126-139, déc. 2017. ISSN 2295-0729. Disponible à l'adresse : >https://surlejournalisme.com/rev/index.php/slj/article/view/325>. Date de consultation : 22 mars 2019

Mots-clés

Comparaison, Journalisme