L’influence française sur la presse canadienne-française

9 mars 2010 par  
Classé dans français, Séminaires, colloques

Fernande Roy, professeure à l’UQAM, spécialiste de l’histoire culturelle et intellectuelle du Québec, intervient, mardi 16 mars, dans le cadre du séminaire général du CRAPE sur le thème: L’influence française sur la presse canadienne-française jusqu’au début du XXème siècle.

Les immigrants français ont été relativement nombreux au XIXe siècle à s’insérer comme rédacteurs ou collaborateurs dans la presse canadienne-française. En tentant de retracer leur parcours personnel et professionnel, deux questions émergent : pourquoi viennent-ils ? et quel a été leur impact dans la presse et, partant, dans la société canadienne-française?
On sait que plusieurs ont quitté la France parce qu’ils étaient en butte au pouvoir politique, après la Révolution de 1848, par exemple; certains l’ont fuie à cause de problèmes personnels ou économiques. Toutefois, en général, les sources sont peu bavardes sur les motivations des uns et des autres.
Ce sont des Français, Fleury Mesplet et Valentin Jautard, qui ont fondé le journalisme d’expression française dans la province de Québec. Le journalisme étant un métier encore mal défini tout au long du XIXe siècle, il est assez facile d’y entrer. En faire un gagne-pain durable s’avère une tout autre affaire. Certains immigrants s’essaient au journalisme en attendant de trouver une autre occupation plus stable. D’autres y font carrière. On les retrouve dans la presse d’opinion politique ou religieuse, tels Alfred-Xavier Rambau ou Hyacinthe Leblanc de Marconnay; d’autres collaborent aux feuilles culturelles et littéraires, comme Henri-Émile Chevalier ou Émile de Fenouillet. Dans la presse d’affaires montréalaise, on ne peut négliger l’apport de Louis Dagron-Richer et de Charles Savary. Enfin, certains s’illustrent dans les grands quotidiens libéraux : par exemple Marc Sauvalle à La Patrie et au Canada ou Henri Lefebvre d’Hellencourt au Soleil et à La Presse font assurément partie des journalistes importants du tournant du XXe siècle.

Le séminaire se déroule à l’IEP de Rennes, boulevard de la Duchesse Anne (Rennes), salle B2, à 16h15.