Le journalisme au féminin

14 juillet 2010 par  
Classé dans français, Publications

Béatrice Damian-Gaillard, Cégolène Frisque et Eugénie Saitta, organisatrices du colloque Genre, journalisme et presse écrite en 2008, annoncent la sortie de leur ouvrage Le journalisme au féminin. Assignations, inventions, stratégies, aux Presses Universitaires de Rennes.

En France, la profession de journaliste, massivement masculine jusqu’aux années 1960-1970, s’est progressivement féminisée, les femmes représentant 43% des professionnels des médias en 2009. Cet ouvrage collectif questionne les modalités et les enjeux de ce processus de féminisation en Europe et interroge les rapports de genre qui se jouent dans le fonctionnement des rédactions et le traitement de l’information. Il s’appuie sur des terrains d’enquêtes variés, proposées par une douzaine d’auteur-e-s de disciplines et de pays différents. L’enjeu est d’abord de dégager les diverses logiques qui contribuent à expliquer la féminisation du métier : entrée des femmes par le haut ou par le bas ? Signe de dévaluation du métier ou de professionnalisation ? Phénomène autonome ou articulé à d’autres évolutions de la profession ? Progrès vers l’égalité ou reproduction de formes de spécialisation et de ségrégations sexuées ? En effet, on constate dans tous les pays européens que les hommes et les femmes sont inégalement répartis selon les secteurs des médias, les spécialités journalistiques et selon les niveaux hiérarchiques. Il s’agit ici d’expliquer ces écarts de manière dynamique, en se plongeant au cœur des rédactions, du travail des journalistes, des interactions concrètes et des positionnements des hommes et des femmes. Comment se produisent et se déplacent, dans un même mouvement, les processus de ségrégation horizontale (spécialisations dans des thématiques dites féminines) et de ségrégation verticale (accès restreint aux responsabilités) ? Enfin, les auteurs s’interrogent sur l’existence et les contours éventuels d’un journalisme « au féminin ». Quelle est la part des assignations subies et reproduites, des inventions de nouvelles manières de traiter l’information, de l’adaptation à des règles et routines professionnelles masculines ? Quels sont les diverses stratégies, positionnements professionnels et rapports au genre des hommes et des femmes ? Refusant une définition essentialiste des identités de genre, les auteur-e-s s’efforcent ainsi de cerner, à travers la diversité des terrains étudiés, les mécanismes sociaux, organisationnels, professionnels par lesquels se construisent les cadres d’exercice du journalisme selon des logiques de genre.

Cet ouvrage est coordonné par Béatrice Damian-Gaillard, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’IUT de Lannion, Cégolène Frisque, maître de conférences en sociologie à l’IUT de la Roche-sur-Yon, et Eugénie Saitta, postdoctorante en science politique à l’université de Poitiers. Elles sont toutes trois membres du Centre de recherche sur l’action politique en Europe.