Les correspondants étrangers de l’AFP (1945-2010)

11 janvier 2011 par  
Classé dans français, Publications

A paraître le 18 janvier aux éditions Ina/De Boeck dans la collection « Médias/Recherches », un ouvrage de Camille Laville intitulé « Les transformations du journalisme de 1945 à 2010 – Le cas des correspondants étrangers de l’AFP ».

Qu’on les nomme correspondants étrangers, correspondants de guerre, envoyés spéciaux ou grands reporters, ce livre donne la parole à trois générations de journalistes qui ont couvert l’étranger pour le compte de l’Agence France-Presse. Pourquoi l’AFP ? Car c’est une référence dans le métier, la production de ses journalistes mérite une attention toute particulière, d’autant que l’agence reste aujourd’hui encore l’un des principaux pourvoyeurs d’information pour de nombreux médias. Guerre du Vietnam, guerre d’Algérie, coups d’états en Amérique latine, chute du mur de Berlin, attaque du World Trade Center, conflit israélo-palestinien,etc. Ces journalistes ont vécu et raconté sans relâche.

À travers leurs témoignages, l’ouvrage propose une analyse du processus global de transformation du journalisme et de la nature de ces évolutions de 1945 à nos jours en se fondant sur le concept déconfiguration développé par le sociologue Norbert Elias. L’auteure examine successivement la modification du contexte de production de l’information avec la transformation des techniques de communication, de l’entreprise de presse, de ses clients et l’apparition de nouveaux acteurs médiatiques. Elle présente ensuite l’évolution de l’identité professionnelle et personnelle des journalistes. Enfin, elle analyse les transformations du concept d’information à travers l’évolution des formats et des contenus et celle du modèle journalistique.

« Les transformations du journalisme de 1945 à 2010 – Le cas des correspondants étrangers de l’AFP », Collection « Médias-Recherches » – Ina Editions /De Boeck. Prix public : 27,50 € – 223 pages


Qu’on les nomme correspondants étrangers, correspondants
de guerre, envoyés spéciaux ou grands reporters, ce livre
donne la parole à trois générations de journalistes qui ont
couvert l’étranger pour le compte de l’Agence France-Presse
Pourquoi l’AFP ? Car c’est une référence dans le métier, la production de ses journalistes mérite une
attention toute particulière, d’autant que l’agence reste aujourd’hui encore l’un des principaux
pourvoyeurs d’information pour de nombreux médias. Guerre du Vietnam, guerre d’Algérie, coups d’états
en Amérique latine, chute du mur de Berlin, attaque du World Trade Center, conflit israélo-palestinien,
etc. Ces journalistes ont vécu et raconté sans relâche les grands événements des XXe et XXIe siècles sous
le couvert de l’anonymat, l’une des règles de l’AFP.
Après avoir enseigné dans plusieurs universités parisiennes et étrangères