Le journalisme après Internet

7 février 2008 par  
Classé dans Publications

Yannick Estienne vient de publier un ouvrage intitulé Le journalisme après Internet

Il était dit qu’Internet serait le fossoyeur des médias traditionnels et le catalyseur de la « révolution » du journalisme. Écrit plus de dix ans après l’émergence des premiers sites Web d’information, ce livre répond aux prophètes en communication en apportant un éclairage cru sur la réalité économique et sociologique des médias Web, au moment même où sévit la mode du journalisme « participatif ».

L’auteur, qui a enquêté sur une population encore largement méconnue, les journalistes en ligne, décrit le réel polymorphe du travail de l’information sur Internet. Mais son ambition est de questionner, en surplomb, l’évolution des pratiques et de l’idéologie journalistiques. La presse en ligne constitue bel et bien un terrain d’observation privilégié des métamorphoses de la culture du journalisme. Pendant que sur Internet les produits d’information ne cessent de se multiplier et de s’hybrider, la légitimité des journalistes professionnels semble fléchir sous les lois du marketing et de la participation des publics à l’information. Mais contre les discours qui annoncent la fin des journalistes, ce livre montre que ces derniers, loin de disparaître, sont plutôt conduits à endosser de nouveaux rôles.

Yannick ESTIENNE est titulaire d’un doctorat en Sciences de l’information et de la communication et chercheur associé au CRAPE-Rennes1.

Le journalisme après Internet de Yannick Estienne, Préface d’Erik Neveu

Editions L’Harmattan – Collection Communication et civilisation

ISBN: 978-2-296-04588-0. Janvier 2008. 313 pages. Prix éditeur : 31E