Du retraitement de l’information

8 février 2008 par  
Classé dans Références en ligne

Une étude récente de l’Université de Cardiff montre comment la presse britannique utilise massivement les contenus des agences de presse, les communiqués des agences de relations publiques, mais aussi d’autres médias.

Baptisé « The Quality and Independance of British Journalism », le rapport de l’Ecole de Journalisme de Cardiff, montre comment les journalistes, obligés aujourd’hui de « faire plus avec moins », sont « fortement dépendants » des fils d’agences et d’infos toutes prêtes, et donc moins libres d’offrir des contenus originaux et des enquêtes poussées.

Les chercheurs britanniques montrent que 60% des informations de la presse écrite et 34% des sujets TV ou radios sont réalisés entièrement ou majoritairement à partir de ces deux sources. Pire : 19% des premières sont faites à partir de communiqués de presse et 17% des secondes. Dans plus de la moitié des sujets, des traces de « com » et de relations publiques sont retrouvées! A noter aussi que les contenus des communiqués de presse passent aussi par les agences de presse.

Trouvé sur Mediawatch, le blog de l’AFP