En immersion: sciences sociales, journalisme et littérature

23 novembre 2013 par  
Classé dans Annonces, français, langues, português, Séminaires, colloques

Le CRAPE organise la semaine prochaine un colloque Immersion: Expériences / pratiques / représentations de l’immersion en sciences sociales, journalisme et littérature (du 27 au 29 novembre 2013 à Rennes, IEP).

Peut-on gagner une connaissance inédite, une intelligence de tel ou tel monde social en s’y immergeant ? La tentation est forte de répondre oui, de souligner que cette approche promet souvent d’ajouter à l’analyse de mécanismes de causalité, une pénétration particulière des expériences, de subjectivités, une connaissance des scènes et des micros interactions qui font la vie ordinaire. Qu’il s’agisse de Ted Conover faisant un reportage sur les travailleurs agricoles sans papiers venus du Mexique vers les vergers de Floride, de Didier Fassin éclairant l’activité des BAC en partageant avec les policiers des patrouilles nocturnes ou d’Abdelha Hammoudi rapportant l’expérience partagée du Hadj avec les pélerins, les illustrations des vertus de ces approches « immersives », « ethnographiques » abondent.
L’enjeu de ce colloque est de réfléchir à une série de questions pratiques et épistémologiques que posent ces démarches. Utilisées par sociologues et journalistes, suggèrent-elles convergence ou différence persistante entre deux pratiques du terrain ? Y aurait-il des espaces plus propices à l’immersion, d’autres si fermés qu’ils y condamnent sous la forme d’enquêtes à couvert ? Comment s’immerger sans se noyer, sans s’engloutir dans les détails et le pittoresque du terrain ? Comment trouver encore les mots pour le dire, pour transmettre à un lecteur les décors, les personnages, les émotions, les couleurs et grisailles de ces expériences ? Quelles sont encore les limites de ces pratiques qui – parce qu’elles peuvent donner à l’investigation un parfum Indiana Jones – peuvent aussi anesthésier par là la distance critique de l’enquêteur comme de son lecteur ?
Pendant trois jours ces questions seront débattues à Rennes. Le dessein des participants est de produire une réflexion de référence en dépassant les clivages routinisés. Penser la pratique de l’immersion, son écriture aussi. Faire échanger sociologues, ethnologues et analystes des récits. Organiser la confrontation entre journalistes et universitaires.
Le programme est ambitieux. Les contributions programmées le justifient.

Le programme complet est disponible en format pdf.