L’Observatoire des métiers de la presse

28 avril 2009 par  
Classé dans français, Références en ligne

Permis par un récent accord des partenaires sociaux de la presse écrite, l’Observatoire des métiers de la presse écrite est destiné à « suivre l’évolution des métiers du secteur, afin d’anticiper leur transformation, leur émergence, voire leur obsolecsence ». Géré paritairement, il est l’outil que la presse n’a pas eu pendant trop longtemps, qui permettra aux entreprises comme aux salariés de comprendre les mutations d’une activité qui n’a cessé de bouger depuis un siècle et demi, technologiquement, commercialement, et socialement.

Doté de moyens issus des taxes sur les salaires destinés à la formation, l’Observatoire a trois missions principales :
– rassembler les (rares) données chiffrées disponibles. La ressource est pauvre, éclatée et disparate, on le sait. Le mérite de l’Observatoire est et sera de faciliter l’accès à l’existant ; chercheurs et étudiants en tireront profit.
– réaliser des études ; une première a été publiée en mars, elle porte sur la formation continue ; on y lit les usages des entreprises et des salariés, certaines tendances sont bien instructives
– constituer des outils d’analyse de l’existant et faciliter la prise de décision à partir de données prospectives ; employeurs et salariés disposent du même instrument, notamment ce premier : une cartographie des métiers, qui tâche de représenter la diversité des activités et de typologiser les profils professionnels. Un outil certes managérial, qui servira aux négociations sociales et aux décisions entrepreneuriales, mais qui peut être utile aux chercheurs souvent mal informés des métiers de la presse dans leur diversité.